Archives de septembre, 2013

Rejoignez-nous contre l'abstention

Pour signer l’appel, cliquez ici.

Souvent, on croit que s’abstenir, c’est refuser de prendre part au vote…
C’est vrai, certains élus n’entendent plus les aspirations du Peuple car ils n’écoutent plus.
C’est vrai, quelques élus sont à mille lieues de nos problèmes quotidiens.
C’est vrai, ces gens-là ne donnent pas envie.
C’est vrai, il y a plein de « bonnes raisons », et pourtant…

Il y a plus de 600 000 élus en France. Ils sont conseillers municipaux, maires, conseillers généraux ou régionaux, parlementaires, etc. Vous les connaissez car ils sont à vos côtés au quotidien : l’un venant apporter un conseil, l’autre appuyant une démarche. La majorité de ces citoyens-élus a des convictions. Ils sont humains et c’est aussi pour cela qu’ils ont été choisis.
Schématiquement, un Français comme vous ou moi sur cent est appelé à exercer un mandat et à agir pour la communauté, au nom de la communauté. Si on ajoute à cela les responsabilités syndicales et les engagements associatifs : le pouvoir, ce n’est pas les autres.

La démocratie est notre affaire à tous !

S’abstenir, ce n’est pas refuser de prendre part au vote, c’est tourner le dos à la communauté nationale et par là-même donner du crédit à ceux qui nous disent que nous serions de mauvais ou pas assez français.
Donc, s’abstenir, c’est aussi permettre aux extrêmes de prendre de plus en plus de poids. L’exemple le plus criant, c’est le FN. Un parti qui progresse peu en nombre de voix, mais qui fait des scores de plus en plus importants en pourcentage. Pourquoi ? Parce qu’on lui laisse la place. Les électeurs du FN ne s’abstiennent pas et ce parti grossit artificiellement parce qu’on lui laisse la place. Il est tout prêt à la remplir et à faire son douloureux office parce qu’on lui laisse la place. Stigmatisant les uns, rabaissant les autres. En réalité, avec le FN, personne n’est jamais assez français.
Ne nous trompons pas ! Chaque scrutin remporté par le FN, l’a été parce que l’abstention était forte. Le FN n’est jamais choisi par les Français, il est imposé par l’abstention. Pourtant, ce parti a fait la preuve de son inaptitude à gérer une ville de manière sereine et humaine. Partout où ce parti est passé, il a laissé des trous béants dans les caisses publiques et dans les cœurs de France.

La République ce n’est jamais la division des Français. Pour faire de cette vérité de nos textes fondateurs, une pratique réelle à tous les niveaux de notre société, votons et engageons-nous !
Aussi, demandons-nous la prochaine fois qu’il nous viendrait l’idée de nous abstenir : quel citoyen éclairé de notre « République indivisible, laïque, démocratique et sociale » (Article Premier de notre Constitution) pourrait soutenir le FN sans états d’âme, fusse indirectement en s’abstenant ?
Souvent, on a pu croire que s’abstenir, c’est refuser de prendre part au vote.
Désormais, on sait que voter c’est continuer à faire Un.

Au-delà de nos différences, au-delà de nos convictions politiques, religieuses ou philosophiques ;
Ensemble, Républicains de France, héritiers d’une longue Histoire où la Liberté, l’Égalité et la Fraternité sont des piliers, où la Laïcité est un ciment, qui protège l’intime de chacun et conserve la liberté de tous ; nous nous engageons contre l’Abstention, cancer de la démocratie.

Le pouvoir, c’est nous, ici et maintenant !

 

http://abstention.wesign.it

Premiers signataires :

 

Yoan HADADI, Vice-président et porte-parole de Ré-Génération

 

Sylvain KNECHT

Sélima SAADI

Christophe BORT

Jean-Paul ANDERBOURG

Anne CARBONEL

Françoise CAYATTE

François COLLIGNON

Cyrielle GEORGES

Didier HINNERBLESSE

Jean-Marie KIRCHMEYER

Martine KOCHERT

Salvatore LA ROCCA

Jean-Yves MACÉ

Colette MERCIER

Michel MERCIER

Michel MOREAUX

André PERRIN

Colette TRABUCCO

Dominique TRABUCCO

Huguette VRIGNY-KNECHT

Publicités