Pourquoi je soutiens François Hollande

Publié: 25/05/2011 dans Mon soutien, Politique Nationale, Primaires 2011

« L’élection à la Présidence de la République n’est pas Radio-Crochet » nous disait François Mitterrand, il y a trente et un ans. C’est en pensant au mot du Président Mitterrand que j’ai choisi de soutenir François Hollande dans sa course à l’élection présidentielle de 2012. Parallèlement, c’est en pensant à la France, chaque jour bafouée dans ses valeurs républicaines par le Président Sarkozy et son entourage, que nous lançons avec Ré-Génération, modestement mais avec conviction, l’Appel de Metz.

La France, les Français, ont besoin d’un projet ambitieux et mesuré et d’un homme solide, cohérent et expérimenté pour le porter. Cet homme, ce sera François Hollande.

Contrairement au député Henri Emmanuelli, je suis de ceux qui pensent que l’élection présidentielle est, dans notre pays, la rencontre entre un homme, une terre et une nation. Il me semble que François Hollande est, au Parti Socialiste, celui qui incarne le mieux ce précepte.

La prochaine campagne présidentielle se fera autour de notre capacité collective de résistance face à ces forces mortifères de la finance viciée, qui tentent d’abattre notre dignité d’Hommes. Nous devons nous lever et entrer dans une véritable révolte, pour que soient rétablies la Liberté, l’Égalité et la Fraternité. Cette révolte ne peut et ne doit pas prendre la forme de violences incohérentes, comme nous l’avons vu en 2005, particulièrement, quand nombre de nos amis, de nos frères, ont tenté d’exprimer cette rage légitime qui était la leur, mais sans transformer cette énergie positivement. La haine et la violence n’améliorent jamais une situation, morcellent toujours le corps social.

C’est en ayant des objectifs clairs et précis que nous apporterons, toutes et tous, notre pierre à l’édification d’une République Sociale, Une et Indivisible. Chacun d’entre nous, quelles que soient ses origines sociales, a le devoir suprême de porter sa propre pierre, parce que nous ne pouvons plus accepter que d’autres se fassent porte-parole auto-proclamés de nos volontés. Collectivement, nous sommes le Peuple. Ce Peuple, fier et libre, qui s’appuie depuis toujours sur la diversité de ses membres pour mieux se transcender en une seule et unique Nation, porteuse du projet républicain.

C’est sur le terrain électoral et par les urnes que nous devons nous opposer aux forces sarkozystes. C’est par notre projet collectif que nous avons l’obligation de transformer notre société pour qu’elle soit fidèle aux principes de Justice et de Laïcité. Pour ce faire, nous proposons, en faisant le choix de François Hollande, de revenir aux éléments fondamentaux de notre République. D’abord, en lui conférant les moyens qu’elle mérite pour s’élever au firmament du développement. Il s’agit d’assurer une véritable redistribution des richesses par une révolution fiscale, qui mettra en œuvre un impôt juste — perception à la source, concernant le revenu des personnes physiques —, égalitaire — multiplication des tranches — et ambitieux — élargissement de l’assiette fiscale. La question de l’impôt est essentielle, prégnante, ainsi qu’elle l’était déjà en 1789. Une redistribution plus juste permettra, notamment, de prioriser l’action de l’État vers la jeunesse, parce que c’est en s’appuyant sur les jeunes, génération après génération, que l’on construit l’avenir, parce que c’est en se préoccupant des jeunes d’aujourd’hui qu’on assure une vie décente aux plus de soixante ans et aux accidentés de la vie.

La dignité devra être défendue dans tous les domaines, spécialement dans le cadre du travail où les attaques à l’égard du droit des travailleurs ont été nombreuses, depuis 2002. Notre projet aura dans son essence une couleur environnementale, parce que nous ne pouvons plus assécher insouciamment notre planète de ses ressources. Nos habitudes de consommation et notre modèle productif doivent être questionnés et adaptés aux enjeux environnementaux de ce début de XXIe siècle. Nous ne pouvons plus vivre sur le modèle des années soixante-dix/quatre-vingt.

Enfin, cette campagne présidentielle sera l’occasion de réaffirmer notre volonté d’Europe. Notre génération est née européenne et, de ce fait, ne peut pas se contenter de l’Union dans sa définition et son état actuels. La construction européenne est loin d’être terminée. Elle doit être poursuivie, que ce soit socialement ou culturellement. Avec François Hollande, nous proposerons que les ressources de l’Europe soient augmentées et autonomisées par la taxation des transactions financières. Un tel chantier n’a de sens qu’à grande échelle, ce qui lui garantit crédibilité et efficacité. Un ensemble comme l’U.E. est prêt pour une pareille mesure.

Tout cela ne pourra se faire que si nous sommes rassemblés. La vision que François Hollande a de la France n’est pas une vision éclatée ou segmentée en communautés qui se font face. François Hollande est héritier des humanistes, hommes et femmes, qui ont porté à travers l’Histoire nos valeurs. Ainsi, la seule France qu’il souhaite gouverner est une France Une et Indivisible, composée d’hommes et de femmes fiers de leur histoire personnelle, fiers de notre Histoire collective.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s